Les avantages d'un changement de syndic

juillet 25, 2017

Copropriété : changer de syndic, les avantages

 

Le syndic constitue un garant important pour la bonne gestion d’une copropriété. Il arrive dans certains cas que ce représentant des copropriétaires n’arrive pas à assumer ses responsabilités. Qu’il ne soit pas à la hauteur des tâches qui lui sont confiées. Ce qui devrait motiver la décision pour sa révocation sur le champ. Changer de syndic ? Les copropriétaires ont la possibilité également d’attendre que l’expiration de son mandat. Au cours de l’AG, ils peuvent voter contre sa reconduite. Ci-dessous une mise au point sur ce sujet.

 

Ce qu’il faut retenir à propos du syndic des copropriétés

 

Le syndic est le représentant aux yeux de la loi du syndicat des copropriétaires. Il va être désigné par un vote en assemblée général suivant l’ordre du jour. La durée maxi de son mandat est de 3 ans renouvelables. D’une manière générale, le rôle du syndic consiste à gérer les finances et l’administration d’une copropriété. A ce titre, cette fonction peut être assurée par toute personne physique ou morale. Dans le cas où la mission ne sera pas confiée à un bénévole, le syndic devrait être titulaire d’une carte professionnelle. Devront figurer dans le contrat du syndic les conditions d’exécution de sa mission, sa rémunération ainsi que la durée de son mandat. Attention de bien préciser sur papier la date de prise d’effet et d’échéance au moment de l’établissement du contrat.

 

En quoi consiste la mission du syndic ?

 

En plus de la gestion administrative, ce représentant des copropriétaires va également se charge de la gestion financière. Son rôle englobe de ce fait plusieurs missions. Ainsi faut-il noter que ce sera le syndic qui assurera l’ouverture, au nom du syndicat, d’un compte bancaire ? (Sauf avis contraire de l’Assemblée générale) Il est destiné pour les valeurs reçues pour le compte ou au nom du syndicat. Il sera tenu d’ouvrir également pour le syndicat un autre compte bancaire séparé rémunéré qui accueillera les cotisations destinés au fonds de travaux. Pour ce qui est de la répartition des charges, le syndic sera amené à travailler en 2 temps.

Dans un premier lieu, il se chargera de classifier les dépenses effectuées entre les différentes catégories citées dans l’état de répartition qui figure au règlement de copropriété. Il s’ensuivra la répartition entre les copropriétaires des masses au prorata des obligations contributives de chacun. A rappeler que les charges en question ici concernent tout ce qui rapporte aux dépenses d’administration, d’entretien, de remplacement des équipements ou d’amélioration qui sont à la charge des copropriétaires. A souligner aussi que ce sera au syndic d’organiser le vote pour la création d’une réserve spécifique pour l’entretien et la conservation de la copropriété. Enfin, il lui appartient également de réaliser le budget prévisionnel et les comptes du syndicat/annexes pour ensuite les soumettre au vote des copropriétaires.

 

Changer de syndic : quels sont les avantages ?

 

A savoir avant toute chose que les copropriétaires ne sont pas tenus par aucune obligation pour atteindre la fin du mandat de gestion de copropriété pour changer de syndic. La constatation d’anomalies comme des prix ou honoraires élevés ou le manque de dynamisme peut être évoqué pour rompre le contrat avec le syndic actuel. De plus, vouloir révoquer avant le temps cet élément en cas de défaillance dans sa mission peut comporter des avantages. En recourant à un comparatif de syndic, il est possible de trouver un prestataire qui propose un prix raisonnable. Cela permet également de privilégier un le syndic qui promet des services avec transparence et saura être à l’écoute des propriétaires.

 

Comparer les syndics
Election Président du conseil syndicalPatrimoine immobilier : Pourquoi investir dans le neuf ?