Zoom sur les frais d'un syndic de copropriété

novembre 15, 2017

Combien coute un syndic de copropriété ?

 

Assurant l’administration et la gestion d’immeuble, le syndic constitue un acteur majeur dans la vie de la copropriété. Il peut être une personne physique ou morale et pouvant agir en qualité de copropriétaire bénévole ou en tant que professionnel. Mais alors, quel budget faut-il prévoir exactement pour un syndic? Point sur ce sujet ci-dessous.

 

Pourquoi faire appel à un Syndic ?

La désignation d’un Syndic devient obligatoire depuis la loi du 10 juillet 1965 et ses activités sont régulées par la loi Hoguet publiée en janvier 1970. Dans l’ensemble, il assure l’administration de la copropriété et veille au respect des décisions qui découlent de l’assemblée générale. Bien qu’il ne dispose pas du droit de recueillir des loyers, il peut prendre la décision de s’acquitter des dépenses courantes. Et comme la mission du syndic de copropriété peut se résumer dans la gestion des parties communes de l’immeuble, il sera chargé d’assurer le suivi et les travaux nécessaires. Son aide aura de l’importance dans l’établissement du budget prévisionnel même si celui-ci doit être discuté et voté par l’AG des copropriétaires.

 

Quid de sa rémunération

A découvrir sur la page 3 des annexes comptables obligatoires de la copropriété, le budget des charges courantes constitue l’un des outils pour savoir l’honoraire du syndic. Plus précisément, ce dernier est à trouver dans la rubrique comptable n°700 sur le plan comptable. Autre façon de découvrir cet honoraire est l’examination du décompte individuel. La comparaison entre le budget voté pour l’exercice terminé et le total des dépenses de l’année constitue une des missions du Syndic à chaque fin d’exercice comptable. Il doit remettre ensuite aux copropriétaires ce décompte de charges mettant en lumière le calcul des charges selon les millièmes de copropriété ainsi que ce que chacun avait versé pour l’année en appel de fonds. Le relevé global des dépenses engagées pour l’année comptable qui vient de se terminer sera aussi compris dans ce décompte.

 

Autres moyens pour savoir le tarif du syndic aux copropriétaires

Normalement, le contrat de syndic doit contenir la mention sur le coût de ses prestations. D’ailleurs la proposition de ce contrat a accompagné forcement la convocation de l’AG où l’élection du Syndic a été portée à l’ordre du jour. Depuis la  loi ALUR du 24 mars 2014, ce garant de la gestion et de l’administration de l’immeuble est obligé de mettre en ligne certains documents dématérialisés concernant la gestion de la copropriété. Ces documents numérisés comporteront en général les dépenses de l’immeuble, les contrats souscrits par le Syndicat des Copropriétaires ainsi que le compte de charges accompagné des pièces justificatives en ligne dont les appels de fonds de chaque trimestre. La consultation de son site extranet constitue ainsi une option plus rapide pour découvrir à combien revient le Syndic. Dans ce cas, il faudra observer de près sur les dépenses engagées pour la copropriété qui inclura certainement ses honoraires. Veillez bien à noter que ces derniers ont pu être négociés en cours d’Assemblée générale et il s’ensuit une correction faite directement sur le contrat. Ce point doit être tenu en compte pour savoir à combien coûte réellement le Syndic au moment de la vérification.

Patrimoine immobilier : Pourquoi investir dans le neuf ?Vivre en harmonie en travaillant avec un syndic