Investissement locatif : on vous détaille les grandes étapes

By octobre 31, 2019 Gestion immeuble

Si vous lisez cet article, c’est que vous réfléchissez à investir dans l’immobilier locatif. Félicitations ! Vous avez fait le bon choix. Contrairement à une idée trop souvent répandue, l’investissement immobilier locatif n’est pas l’apanage de quelques investisseurs fortunés. Loin de là. Il est, au contraire, de plus en plus prisé par les classes moyennes qui y voient un investissement simple : j’achète un bien, et je le loue pour en tirer une rente mensuelle. C’est en partie vrai, mais si vous souhaitez réaliser un investissement locatif, il convient néanmoins de bien vous préparer. Cela tombe bien, c’est le but de cet article, dans lequel nous revenons sur les grandes étapes de l’investissement locatif !

Étape 1 : Préparez votre investissement !

Devenir investisseur immobilier ne s’improvise pas. Pour mener à bien votre projet d’investissement, vous devez apprivoiser le marché de l’immobilier : ses mots, ses règles, etc. Lisez la presse immobilière, et restez à l’écoute des nouveautés du secteur.

 

Avant le grand saut, il convient également de déterminer la catégorie de bien dans laquelle vous souhaitez investir, selon vos objectifs :

  • Pour louer rapidement, jetez votre dévolu sur les zones (espaces verts, proximité des commerces) et les typologies de logement (le studio) les plus demandées. Vous trouverez des locataires en un rien de temps.
  • Dans le cas où vous voudriez un jour habiter le bien, pensez à vous ! Choisissez un logement qui vous plaira encore dans dix ans !
  • Si votre objectif est de revendre le bien à terme, misez sur les quartiers en croissance et prometteurs.

 

Étape 2 : Trouvez le bien immobilier idéal pour votre investissement !

Trouvez un quartier stratégique

 

Si vous souhaitez faire un bon investissement, vous devez vous interroger sur l’emplacement de votre futur bien. Sur ce point, il y a deux écoles :

  • Soit vous choisissez d’investir près de chez vous, pour gérer plus facilement votre rôle de propriétaire.
  • Soit vous vous éloignez de votre résidence principale pour investir dans une zone géographique particulièrement dynamique : les métropoles, les façades maritimes, etc.

 

Dans un cas comme dans l’autre, vous devez vous concentrer sur ce qui fera l’attrait de votre bien : l’implantation au cœur d’espaces verts, la présence de commerces, d’écoles, etc.

 

Appartement ou maison, telle est la question !

 

Une fois la zone géographique et le quartier identifiés, vous devez vous attaquer à une deuxième grande question : quel type de bien immobilier vais-je louer ? Là encore, il y a deux écoles :

  • D’un côté, les biens de petite taille (petits appartements ou studios). Les études réalisées sont formelles : ils sont plus rentables. Cependant, le marché étant très tendu, vous vous exposez davantage aux vacances locatives.
  • De l’autre, les biens de grande taille (maisons ou grands appartements). Moins rentables à court terme, ils sont néanmoins des investissements plus stables et moins gourmands en temps de gestion.

 

Il n’y a pas de bonne réponse dans l’absolu. C’est à vous de trouver la solution qui correspond le mieux à votre projet. Basez-vous sur les données du marché et évaluez les différentes options pour faire votre choix en toute connaissance de cause.

 

Étape 3 : Financez votre projet

Quel est votre apport personnel ?

 

Arrivé à l’étape du financement de votre projet, la première question à vous poser est celle de l’apport personnel : la somme que vous pouvez apporter de votre poche. Les banques vous demandent généralement un minimum de 10 % d’apport, mais un apport conséquent vous sera toujours bénéfique. Il est la preuve d’une bonne capacité d’épargne, et donc de remboursement. Néanmoins, il ne vous sera peut-être pas nécessaire pour votre investissement locatif… En effet, atout indéniable de l’investissement locatif : sa rentabilité vous permet bien souvent d’emprunter sans disposer des fameux 10 % d’apport personnel, voire sans apport du tout. Une occasion rêvée de profiter de l’effet de levier… Vous pouvez utiliser un simulateur d’emprunt pour estimer votre budget et ajuster votre apport personnel.

 

 

Profitez des atouts de l’effet de levier

Vous ne le connaissez peut-être pas encore, mais l’effet de levier sera à coup sûr la clé de voûte de votre investissement locatif. Il en fait un des investissements les plus attrayants pour trois raisons :

  • Les taux d’intérêt sont très faibles ces dernières années. Votre emprunt ne coûte donc que très peu.
  • Vous avez la possibilité de déduire fiscalement les intérêts que vous payez à votre banque des loyers que vous encaissez. Vous réalisez donc des économies d’impôts considérables !
  • Grâce à votre assurance emprunteur, vous êtes protégé et c’est votre banque qui achèvera de payer vos mensualités en cas de décès.

 

 

Pour un financement optimal, pensez au courtier en prêts immobiliers !

Vous vous en rendez compte au fil de cet article, le financement est capital pour votre projet d’investissement locatif. Au coeur de ce financement, la recherche et l’obtention de votre prêt sont les étapes les plus délicates de votre projet. Par conséquent, nous vous conseillons de ne pas vous y attaquer seul, et de vous tourner vers un courtier en prêts immobiliers. Les courtiers en prêts immobiliers sont des spécialistes de l’immobilier et du marché bancaire. Leur rôle est de négocier auprès des banques pour trouver, pour vous, le prêt idéal. Aujourd’hui, certains courtiers en ligne comme Pretto.fr sont gratuits ! C’est donc l’occasion de vous lancer.

 

Immobilier investissent Lire également : Comment choisir son crédit immobilier